Ostéopathe d’Urgence sur Paris 13ème

bruno-diolot

Bruno Diolot

Ostéopathe

Consultations sur rendez vous du lundi au samedi
URGENCE DANS LES 24h00

9 rue du Jura
75013 Paris
CONTACT : 01 47 07 30 13



Formations :

2014 Titre de formateur AFPA
2013 Diplôme Hypnose thérapeutique (Emergences)
2002 Diplôme d’ostéopathie de l’AFO
1996 Diplôme d’Ostéopathie de Genève
1994 Diplôme d’Ostéopathie A.T.Still Academy Paris
1989 Diplôme de praticien en rééducation uro-gynécologique.
1988 Diplôme de praticien en drainage lymphatique manuel
1986 Diplôme d’État de Masseur-Kinésithérapeute (école De Sambucy.)


Formations complémentaires :

Techniques tissulaires de Françoise Moneyron et Jean Bouhana : 2004
Diagnostic différentiel (Dr Stern) : 2000 et 2004
Tenségrité (Alain Géhin) : 2007


Annexes :

Depuis 2010 FORMATEUR À PARIS-OSTÉOPATHIE
Depuis 2007 FORMATEUR À L’IFSO-RENNES
Depuis 2007 FORMATEUR POST GRADUÉS (Genève, Madrid, Dieppe, Paris…)
Depuis 2005 FORMATEUR D’OSTÉOPATHIE GÉPRO & GÉPRO 2
(Paris, Bordeaux, Rennes, Genève…)
Depuis 2001 OSTÉOPATHE SUR DES COMÉDIES MUSICALES PARIS ET PROVINCE
1998 à 2005 ASSISTANT FORMATEUR D’OSTÉOPATHIE GÉPRO & GÉPRO 2


Mon approche de l’OSTEOPATHIE :

L’ostéopathie est une technique de soin exclusivement manuelle. Loin de l’idée souvent répandue que l’ostéopathe structurel « remet les choses en place », celui-ci s’assure, au contraire, que les choses « sont libres de se déplacer ». En effet, nombre de douleurs et/ou de symptômes viennent de « blocages » de « résistances » qui empêchent les structures du corps de fonctionner correctement. Ces « lésions » peuvent se trouver dans diverses structures du corps comme les articulations, les vertèbres mais aussi les viscères ou le crâne.
L’ostéopathe stucturel doit d’abord s’assurer que son patient ne présente pas de contre-indications à son traitement, auquel cas il le réoriente vers son médecin ou spécialiste.
Dans le cadre de son traitement, l’ostéopathe structurel va déterminer de façon rigoureuse où se trouvent ces « résistances » et les libérer grâce à des mobilisations, dans le respect de la physiologie, en tenant compte en permanence de l’état de son patient. Ces techniques, souvent craintes car « elles font craquer », demandent un haut niveau de compétence et de grandes qualités professionnelles.
L’ostéopathie structurelle privilégie donc la structure bloquée afin de la libérer, pour lui permettre de mieux fonctionner.
Elle ne se substitue pas à la médecine mais en est un complément, une alternative souvent efficace et jamais dangereuse.